Région Midi-PyrénéesRégion Midi-Pyrénées, l'action en vrai

Une région du Midi

8 départements

Les départements de Midi-Pyrénées doivent tous leur nom, à l’exception des Hautes-Pyrénées, à la rivière ou au fleuve qui les traverse.

Ariège

Longtemps, la devise de ce département a été « Terre courage ». La nature sauvage de l’Ariège, dans les Pyrénées centrales, a marqué ses habitants.

L’homme préhistorique y a trouvé refuge dans ses nombreuses grottes. Le château de Foix, l’un des hauts lieux historiques, souvent assiégé, ne fut pris qu’une seule fois.

Les Ariégeois ont cherché l’or dans l’eau des rivières. Et s’ils n’étaient pas orpailleurs, ils se faisaient parfois montreurs d’ours.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, de courageux passeurs n’hésitèrent pas à risquer leur vie pour aider résistants ou réfugiés. Pour le randonneur et le touriste, ce département offre de superbes balades, une grande variété de paysages, une faune et une flore très riches.

Certaines industries, comme le textile, connaissent des restructurations.

L’Ariège est présente dans le monde entier au travers du talc de Luzenac, qui entre dans la composition d’innombrables produits courants.

Aveyron

L’Aveyron est l’un des départements français les plus étendus. On y passe des plateaux volcaniques à des gorges abruptes et à des vallées verdoyantes.

L’Aubrac et sa région ont donné leur nom à une race de vaches. Leur transhumance donne lieu fin mai à une grande fête. L’un des quatre chemins de Compostelle traverse le département.

La Via Podiensis passe par Conques, tout à la fois joyau de l’art roman et l’un des plus beaux villages de France.

Le département est mondialement connu au travers du couteau de Laguiole et du Roquefort. Les caves d’affinage attirent chaque année prés de 150 000 visiteurs. Le viaduc de Millau, à l’architecture audacieuse, attire des foules de curieux.

Le musée de la mine, prés de Decazeville, témoigne pour sa part du travail mené pendant deux siècles par les « gueules noires » de ce grand bassin houiller.

L’Aveyron a une petite soeur : la communauté aveyronnaise est la plus importante communauté provinciale de Paris !

Gers

Ce département est synonyme de douceur de vivre et de calme. Le vert y domine. Certains parlent de Toscane à la française. Le coeur de la Gascogne offre un paysage vallonné et arrosé par de nombreux cours d’eau.

L’agriculture y règne en maître. Le Gers assure à lui seul le tiers de la production nationale de foie gras.

Le canard supplante aujourd’hui l’oie. Les palmipèdes sont nourris au maïs cultivé sur place.

L’excellence de sa gastronomie assure au département une réputation au delà des frontières.

Le Gers est également la patrie de l’armagnac, l’un des plus prestigieux alcools au monde, et de ses produits dérivés.

Chaque année, les aficionados et les fans de jazz se retrouvent dans le Gers pour deux grands rendez-vous.

Le festival « Jazz in Marciac » accueille les plus grands noms du swing ou du blues. Quant aux billets pour la Féria de Pentecôte à Vic-Fezensac, ils s’arrachent plusieurs mois à l’avance.

Haute-Garonne

La Haute-Garonne épouse le tracé du fleuve qui la traverse du sud au nord. Non loin de l’Espagne, au pied des Pyrénées, Saint-Bertand de Comminges est classé parmi les plus beaux villages de France.

Au nord, les plaines sont limitrophes du Tarn-et-Garonne et du Tarn. Le département est le point de jonction du canal des Deux Mers, qui relie l’Atlantique à la Méditerranée.

Avec Toulouse, qui concentre le tiers de la population régionale, il connaît la croissance démographique nationale la plus élevée.

Toulouse revendique le titre de capitale française des industries aéronautique et spatiale.

La ville a également été choisie récemment pour devenir le siège d’un « cancéropôle ».

Elle abrite par ailleurs le club sportif tricolore le plus « capé » : le Stade toulousain a décroché 16 fois le bouclier de Brénus qui couronne le champion de France de rugby, et a été sacré à trois reprises champion d’Europe.

Hautes-Pyrénées

Les montagnes couvrent une bonne moitié de la superficie du département.

Les Hautes-Pyrénées abritent aussi la majeure partie du Parc National des Pyrénées, créé il y a prés de 40 ans.

Ce territoire protégé est un précieux refuge pour des animaux devenus rares en France. Le gypaète barbu, un grand vautour, fait l’objet d’un programme de sauvegarde soutenu par le Conseil régional. Plusieurs sites figurent parmi les plus renommés de France.

Le cirque de Gavarnie est, avec ses falaises, l’un des plus impressionnants d’Europe.

Le Pic du Midi offre le panorama le plus extraordinaire sur la chaîne pyrénéenne. Le col du Tourmoulet est indissociable de l’histoire du Tour de France.

Au bord du Gave de Pau, la ville de Lourdes attire, de Pâques à la Toussaint, des pèlerins du monde entier.

Le département est également connu par ses villes thermales, Bagnères et Cauterets notamment.

Lot

Le Lot séduit à la fois par ses paysages et son architecture caractéristique.

Le département est en grande partie occupé par les causses.

Dans leur calcaire très perméable, l’eau a creusé de nombreuses grottes.

Certaines se sont effondrées, comme le célèbre gouffre de Padirac.

Dans les vallées se développent notamment les vignes du vin de Cahors.

Le Lot abrite également de nombreuses forêts de châtaigniers ou de chênes. A leurs pieds, on traque le fameux « diamant noir » : la truffe se négocie ensuite à prix d’or chaque mardi sur le marché de Lalbenque.

Le Quercy est mondialement connu pour le site exceptionnel de Rocamadour, le plus touristique de France après le Mont Saint-Michel.

Le Lot ne se contente pourtant pas de ses richesses naturelles et de son histoire.

L’industrie aéronautique et l’agroalimentaires, les deux principales activités de la région, sont les plus importants employeurs du département. 

Tarn

Le département s’étend des contreforts du Massif Central au nord, jusqu’à la Montagne noire au Sud. Il offre une grande diversité de paysages.

La forêt de Grésigne est l’une des plus grandes du Sud-Ouest. Elle s’étend sur plus de 4 000 hectares. Non loin de là, perchée sur une colline, Cordes-Sur-Ciel a conservé toute son charme médiéval.

Cette cité fortifiée témoigne aussi du passé cathare.

La ville abritait en effet les populations de l’Albigeois chassées par la croisade. Le Tarn est la patrie de Jean Jaurès, le véritable leader du socialisme français. Elle est également celle de Toulouse-Lautrec.

Le palais de la Berbie abrite la plus importante collection des oeuvres du peintre.

Ce musée forme à Albi, avec la cathédrale Sainte-Cécile, un ensemble architectural en brique incomparable. Le Tarn est connu pour son granit du Sidobre.

Et les vignobles de Gaillac comptent parmi les plus anciens de France.

Tarn-et-Garonne

C’est le plus récent des départements français. Il a été modelé sur décision de Napoléon à partir de territoires de plusieurs départements voisins.

L’homme de Néanderthal avait trouvé refuge dans des grottes proches de Bruniquel.

Non loin de là, on peut admirer les gorges de l’Aveyron et leurs spectaculaires points de vue. La Garonne est ici à mi-parcours. Son eau profite aux vergers, très nombreux dans la plaine.

Le Tarn-et-Garonne a une vocation essentiellement agricole. C’est l’un des premiers producteurs nationaux de pommes. A Puycelsi se trouve d’ailleurs le conservatoire Midi-Pyrénées des espèces anciennes de fruits. Les grappes de chasselas de Moisssac ont obtenu une prestigieuse AOC.

Ce raisin de table accroît encore la renommée de la cité, célèbre pour son cloître roman, considéré comme l’un des plus beaux du monde.