Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Les variétés végétales en conservation

IMPORTANT

Les Régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule Région depuis le 1er janvier 2016. L’harmonisation des politiques régionales est en cours. Pendant cette période transitoire, les dispositifs ci-dessous concernent les seuls départements de l’ancienne région Midi-Pyrénées.

Retrouvez la nouvelle Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sur www.laregion.fr

Le Verger de l’Association Aveyron Conservatoire Régional du Châtaigner

Conservatoire des châtaigniers

A la fin du siècle dernier, la châtaigneraie occupait plus de 50 000 ha dans l’Aveyron. Son exploitation séculaire a généré une multitude de variétés adaptées au terroir et capables de répondre aux besoins des populations (alimentation humaine et animale, matériaux variés de construction, outillage, etc…). Le châtaignier connaît aujourd’hui de grave problèmes qui menacent le capital génétique et culturel constitué au fil des ans :

  • abandon de sa culture traditionnelle
  • maladies nombreuses (chancre de l’écorce, encre,…)
  • exploitation du bois pour le tanin
  • baisse de la consommation de châtaignes et de marrons
  • baisse du prix de vente des récoltes
  • disparition des gens connaissant les variétés anciennes et leur usages
  • concurrence d’autres productions (céréales, pommes de terre…)
  • remembrements et défrichements

Pour préserver cette diversité génétique et ce patrimoine botanique et culturel, depuis 1992, l’Association Aveyron Conservatoire Régional du Châtaigner (ACRC) a mis en place un certain nombre d’opérations avec le soutien du Conservatoire du Patrimoine Biologique Régional.
Depuis quelques années la conservation de variétés anciennes s’est étendue aux Hautes-Pyrénées (région des Baronnies) et à l’Ariège. À partir d’un travail d’observation « in situ », ces départements débutent l’identification de leurs variétés locales de châtaignes.

Un site départemental

Sur la base de ce travail, le Conseil Général de l’Aveyron a acquis une parcelle sur la commune de Rignac au lieu-dit « La Croix blanche » pour y créer un Verger conservatoire de l’espèce châtaignier géré par l’Association Aveyron Conservatoire Régional Châtaigner (ACRC).

Pour l’heure, plus de 150 arbres représentant une soixantaine de variétés locales ont été greffés sur 4 porte-greffes différents (Marigoule, Marsol, Maraval et Sativa). Le verger a actuellement une capacité d’accueil de 150 variétés (3,5 hectares), il pourra être enrichi par des apports complémentaires venant d’autres départements de la région.

Les missions du Conservatoire

L’ACRC a été créée pour enrayer la disparition des espèces de châtaigniers et des connaissances qui leurs sont liées. Dans cet objectif, les actions de l’association se découpent en trois axes :

Étude et sauvegarde des variétés anciennes de châtaignes de l’Aveyron

L’étude des variétés anciennes de châtaigniers se déroule en deux phases, d’abord « in situ » (chez le propriétaire) et ensuite « ex situ » (sur le verger conservatoire).

Après recensement, l’Aveyron compte plus d’une centaine de variétés de châtaignes, toutes différentes les unes des autres, avec des goûts, des couleurs, des textures, des préciosités, des formes, des usages divers. Le patrimoine castanéïcole de l’Aveyron est très riche en diversité.

Le conservatoire du châtaignier a réalisé un catalogue variétal présentant les meilleures variétés de châtaignes aveyronnaises.

Quelques variétés de châtaignes

Belle del Bar

  • Origine : Plateau Montbazens-Rignac, Ségala
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement tardif
  • Fruit : châtaigne de calibre moyen, s’épluche très facilement, récolte après le 10/10
  • Usages : consommée en grillée, également utilisée pour l’alimentation animale

Cévenol

  • Origine : Partie cévenole aveyronnaise, sud-Aveyron, Lévezou
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement moyen
  • Fruit : marron de calibre moyen à gros, s’épluche très facilement, récolte après le 10/10
  • Usages : marron consommé en grillée, convient pour la transformation en marron entier ou crème. Était autrefois séché dans des « sécadous » pour en faire de la farine

Savoye

  • Origine : Largement répandue
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement tardif
  • Fruit : marron de calibre moyen, s’épluche très facilement, récolte après le 20/10
  • Usages : marron consommé en grillée

Teillette de la vigne

  • Origine : Variété très locale du Bas-Ségala (Najac-La Fouillade- Laguépie)
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement tardif
  • Fruit : marron de calibre petit à moyen, s’épluche facilement, récolte après le 20/10
  • Usages : marron consommé en grillée, était autrefois séché dans des « sécadous » pour en faire de la farine, utilisait pour l’alimentation animale

Paquette

  • Origine : Nord-Aveyron, Vallées du Lot et de la Truyère, bassin de Decazeville
  • Arbre : Port étalé, débourrement moyen
  • Fruit : châtaigne de calibre moyen, s’épluche très facilement, récolte après le 20/09
  • Usages : châtaigne réputée en vallée d’Olt, consommée grillée ou bouillie selon le calibre.

Marron de pays

  • Origine : Vallée du Lot, en amont d’Espalion
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement tardif
  • Fruit : marron de calibre petit à moyen, s’épluche très facilement, récolte après le 10/10
  • Usages : marron consommé en grillée, cultivé pour la qualité de son bois, réputé droit, très dur et sans roulure

Gène

  • Origine : Sud-Aveyron, Lévezou, Vallées du Tarn et du Rance
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement tardif
  • Fruit : marron de calibre petit à moyen, s’épluche très facilement, récolte après le 10/10
  • Usages : Très réputée en Sud-Aveyron, la Gène se consomme en grillée

Marron de Laguépie

  • Origine : A la croisée des départements de l’Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne
  • Arbre : Port semi-dressé, débourrement tardif
  • Fruit : châtaigne de gros calibre, épluchage délicat, récolte après le 10/10
  • Usages : châtaigne consommée en grillée ou bouillie selon le calibre. Fruit de marché, le plus récolté et le plus commercialisé dans l’Aveyron, exporté à Paris, Toulouse, en Allemagne et en Angleterre

Tounibe

  • Origine : Bassin de Decazeville, vallon de Marcillac, plateau Montbazens-Rignac, sud-Cantal
  • Arbre : Port étalé, débourrement tardif
  • Fruit : marron de moyen calibre, s’épluche très facilement, récolte après le 20/10
  • Usages : marron consommé en grillée ou bouilli selon le calibre, était autrefois séché dans des « sécadous » pour en faire de la farine.

Après une première sélection, les variétés anciennes sont greffées et ainsi sauvegardées au verger conservatoire de Rignac. Celui-ci accueille actuellement une soixantaine de variétés différentes.

De 2008 à 2010, l’association a été à l’initiative d’un programme de rénovation de châtaigniers. Ainsi, 553 châtaigniers ont pu être rénovés en partenariat avec des élagueurs-grimpeurs qualifiés. Au regard de ce succès, l’ACRC a poursuivit la rénovation dès janvier 2012.

Soutien technique de projet de territoire

L’association apporte un soutien technique aux porteurs de projet de territoire. Elle conseille les porteurs de projet dans le choix des variétés, la plantation, l’entretien, le diagnostic de leur châtaigneraie et la rénovation, etc…

L’ACRC participe aussi à l’étude des variétés en vue de leur sauvegarde dans d’autres départements de la région Midi-Pyrénées, en partenariat avec d’autres structures (Chambre d’Agriculture des Hautes-Pyrénées, Association pour le renouveau de la châtaigne du 65, la fédération RENOVA de l’Ariège).

Valorisation de l’Espace Naturel Sensible

Le verger conservatoire a été intégré depuis 2010 au réseau des Espaces Naturels Sensibles (ENS) du département de l’Aveyron.
L’ACRC a apporté un appui technique dans la création d’un support d’animation de l’ENS, un sentier ethnobotanique. L’animatrice du conservatoire propose pendant l’été des visites guidées de ce sentier.

L’association participe à de nombreuses manifestations telles que le SISQA, les différentes fêtes de la châtaigne et propose diverses animations.


Partenaires et Contacts

Association Aveyron Conservatoire Régional du châtaignier - La Croix Blanche
12390 RIGNAC.
Tél. / Fax : 05.65.64.47.29
Charlotte CAMPREDON, Animatrice.
Mail : chataignerai.conservatoire@wanadoo.fr

Conseil Général de l’Aveyron
Mairie de Rignac et Communauté de Communes de Rignac
Chambre d’Agriculture de l’Aveyron
Fédération Castanéicole de l’Aveyron

Association le Renouveau de la Châtaigne en Hautes-Pyrénées
Chambre d’Agriculture - 20 place du Foirail - 65917 TARBES Cedex.
Tél : 05 62 34 66 74
Stéphane ARTIGUES, Animateur.

INRA (station d’arboriculture fruitière de Bordeaux)
CTIFL (Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes station de Bergerac Lanxade)
CNRS (laboratoire GEODE de l’Université de Toulouse)
Lycée Agricole et Horticole Privé de Rignac - DDAF de l’Aveyron