Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Le pastel

IMPORTANT

Les Régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées forment une seule Région depuis le 1er janvier 2016. L’harmonisation des politiques régionales est en cours. Pendant cette période transitoire, les dispositifs ci-dessous concernent les seuls départements de l’ancienne région Midi-Pyrénées.

Retrouvez la nouvelle Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sur www.laregion.fr

Le pastel

Quand on parle aujourd’hui de Pays de Cocagne, la formule est synonyme de prospérité et de fête. Pourtant, ce pays n’appartient pas à la légende. Il appartient à l’histoire de Midi-Pyrénées. Les coques, ou cocagnes, désignaient en effet les boules de feuilles de pastel. Cette plante, dont les feuilles sont vertes et les fleurs jaunes, permet d’obtenir la couleur bleue.

Le pastel était autrefois très apprécié des teinturiers et des artistes. Sa culture a valu à Toulouse et au Lauragais un véritable âge d’or.

Au XVIème siècle, la région devient le plus grand grenier à pastel de tout le continent. Et ceci pour des raisons de savoir-faire, de terrain et de climat. Toulouse est la plaque tournante de ce négoce.

Via Bordeaux et Marseille, jusqu’à 40 000 tonnes par an sont exportées vers Londres, Anvers, Hambourg ou même l’Orient. Les drapiers s’arrachent le précieux pigment. Les négociants toulousains amassent des fortunes considérables. Ils se font construire de véritables hôtels-palais de style Renaissance, qui constituent aujourd’hui l’un des trésors du patrimoine toulousain.

Mais au milieu du XVIème siècle, Portugais et Espagnols rapportent des Indes l’indigo. Et les guerres de Religion contribuent encore à l’effondrement du marché du pastel. Dans le Tarn, à Lavaur, le musée du pastel présente l’histoire de sa culture et de « l’or bleu ».